L’agriculture est un secteur qui ne cesse de subir des changements . Ainsi les professionnels du métier doivent faire appel à des cabinets de conseil afin de les aider à améliorer leurs pratiques agricoles.

La première phase consiste à établir un diagnostic des pratiques agricoles déjà existantes, étape  qui découlera d’un plan d’action.

Le diagnostic en question s’articulera autour de 4 étapes : la première vise à collecter le plus d’informations possibles. La deuxième a pour finalité de définir des objectifs précis concernant l’exploitation agricole (quantité à produire, chiffre d’affaire escompté…). La troisième a pour but d’effectuer un travail d’expertise purement technique. La dernière étape consiste à élaborer un plan d’action en vue d’atteindre les objectifs ciblés.

Cette phase consiste à prodiguer à l’agriculteur un ensemble de conseils et de recommandations pour mettre en exécution le plan d’action déjà établi.

Elles sont diverses et variées. Elles touchent le choix des semences, les techniques d’irrigation, la rationalisation de l’emploi des pesticides…

Le cabinet de conseil pourra proposer à l’agriculteur, si ce dernier le souhaite, de participer à des formations susceptibles de l’aider à améliorer ses pratiques agricoles dans son exploitation. A titre d’exemple, il pourra se former à des techniques permettant d’améliorer la fertilité du sol ou bien apprendre à diagnostiquer certaines maladies affectant les plantations et comment les traiter.