drones agricoles

Les drones de type classique ou professionnel s’avèrent fort utiles en agriculture pour optimiser le rendement des parcelles et gagner du temps. Ils facilitent la collecte de données grâce à leur vue aérienne précise. Voici un aperçu des avantages de l’utilisation en agronomie de ces outils, qui soutiennent la prise de décision des agriculteurs.

Drone au service de l’agriculture : des capteurs qui facilitent l’analyse

Les drones agricoles servent à filmer des parcelles de terres pour effectuer une inspection visuelle. Cela facilite le repérage rapide de dégâts causés par des nuisibles ou un incident météorologique. Ces outils comportent des capteurs qui s’avèrent fort utiles aux agriculteurs. En effet, ces capteurs peuvent analyser quantité de données, allant du niveau d’azote au taux d’humidité, biomasse, stress hydrique, chlorophylle, etc. À basse ou haute altitude, ils peuvent prendre des images à haute résolution de vues aériennes. Ces images s’avèrent plus pertinentes que celles collectées par imagerie satellite. Les applications sont innombrables : horticulture, maraîchage, arboriculture, de même que les grandes cultures céréalières. Ces intrants de données permettent aux exploitants agricoles d’adapter des produits à appliquer, comme des pesticides ou des engrais. Il est aisé d’améliorer les rendements grâce à un drone au service de l’agriculture. Le retour sur l’investissement du coût du drone est rapidement atteint, même si cela implique plusieurs milliers d’euros (pour les modèles plus sophistiqués). Rendez-vous sur le site ternoclic.com pour en savoir davantage sur comment piloter la fertilisation des cultures par drone.

L’épandage grâce au drone

Bien que cette pratique soit pour le moment interdite en France, piloter la fertilisation des cultures par drone suscite l’intérêt d’exploitants agricoles de nombreux pays. La technique présente maints avantages pour ce secteur d’activité :

  • L’accès à des emplacements peu propices au passage de machines agricoles et véhicules tout terrain est facilité. Par exemple : sols impraticables après pluies, forte humidité ou encore présence d’arbres.
  • Les buses de pulvérisation s’ajustent selon divers produits devant être répandus et autres paramètres, notamment le type de culture (légumes, blé, colza, orge, ou autres).
  • Une dispersion automatique d’herbicides ou fertilisants est rendue possible grâce aux réglages. Les produits sont épandus de manière régulière par une gestion à distance.
  • Des zones précises peuvent être traitées aisément. Cela permet d’augmenter la quantité de produits épandus en limitant les pertes, car la dispersion a lieu seulement là où cela s’avère requis.

Idéal également pour les éleveurs

Le drone au service de l’agriculture sert aussi dans le cadre de l’élevage. Ces outils peuvent voler à proximité d’animaux de pâturage et guider tout un troupeau de retour à la ferme. Plusieurs éleveurs les utilisent pour la surveillance des pâturages et des parcs pour vérifier si les volailles, porcs, ovins ou bovins ont suffisamment de nourriture et d’eau, ou encore pour s’assurer qu’aucun animal ne s’est échappé. D’autres utilisent les drones pour réduire le nombre de rôdeurs (comme les renards) aux alentours des exploitations de volailles.