réserve d'eau

L’eau douce est celle dont la très faible salinité favorise la consommation. Il s’agit principalement de l’eau des rivières, des tourbières et des lacs, mais aussi de l’eau des glaciers et de l’eau de pluie. Pour disposer d’une réserve d’eau de pluie dans son domicile, il faut la récupérer, la traiter et la conserver.

La récupération de l’eau douce

À propos de la récupération de l’eau de pluie, la loi est stricte. Elle stipule que cette eau ne pourra être réservée qu’aux usages domestiques extérieurs à la résidence. Elle précise qu’il ne doit pas avoir dans une même maison, des robinets qui distribuent des eaux de qualité différente.

Par conséquent, l’eau de pluie doit être uniquement interceptée à l’extérieur de vos chambres et de vos indépendances. Très souvent, le récupérateur d’eau est installé sur la terrasse ou dans le jardin. Il peut être en béton ou en polyéthylène. Il pourra aussi être enterré ou hors-sol. Dans ce dernier cas, il est conseillé d’utiliser une citerne eau souple.

Encore appelé réservoir souple, ce genre de contenant est 100 % recyclable et facile à installer. Il protège l’eau de l’oxydation, des contaminations extérieures, de la photosynthèse et de l’évaporation. Vous pourrez même choisir de l’installer dans votre vide sanitaire si vous ne disposez pas de beaucoup d’espace.

Le traitement de l’eau douce

Avant de l’utiliser, il est essentiel de procéder au traitement de l’eau de pluie. La première étape de ce traitement est la préfiltration : elle favorise l’utilisation de l’eau pour les usages extérieurs comme l’arrosage. La préfiltration retient les plus grosses particules. Aussi, le dispositif prévu à cet effet doit être installé après la gouttière et avant la citerne eau souple. Vient ensuite l’étape de la filtration primaire. Elle va permettre que l’eau de pluie soit utilisée pour le lave-linge, le nettoyage de l’intérieur de la maison et les toilettes. Avec la filtration secondaire, un filtre à charbon est rajouté à la citerne, et ce, après le chauffe-eau. Vous pourrez vous servir de cette eau à la douche. Si toutefois vous désirez rendre l’eau potable, utilisez une cartouche en céramique ou un stérilisateur U.V.

La conservation de l’eau douce

L’eau de pluie récupérée et traitée doit être conservée. À moins que vous ne disposiez d’une citerne souple, celle-ci doit être à l’abri du soleil. Autrement, elle pourrait donner naissance à des micro-organismes nuisibles. Ainsi, après avoir constitué votre réserve d’eau souple, servez-vous de bidons de 20 litres ou d’une contenance un peu plus petite : 5 litres environ. Assurez-vous qu’ils soient propres, puis versez-y l’eau potable. Remplissez autant de bidons que vous en pourrez. Installez-les après dans un endroit dégagé, sûr et à l’abri des rayons du soleil. Ces bidons prendront le relais du réseau d’alimentation collectif en cas de coupure d’eau.