Silo tour pour exploitation agricole

Un silo est un grand réservoir de stockage qui sert à entreposer les différents produits d’industrie ou agricoles. Ce grand récipient est hermétiquement fermé, ce qui crée une température assez élevée indispensable à la conservation. Servant à préparer et conserver des ensilages, il suffit de le remplir par le haut à l’aide de techniques comme l’air pulsé, un élévateur… Le silo tour est pratique pour stocker toutes sortes de produits mais le choix de sa forme et des matériaux de construction doit relever d’un spécialiste en la matière, une entreprise en connaissance de cause. 

Tout savoir sur le silo tour

Le monde du commerce et de la conservation de ressources a existé bien des siècles avant Jésus Christ. Vers l’an 9000 av JC, la conservation de céréales et d’autres grains a commencé à être un problème lors de l’avancée des cultures. Deux solutions s’offraient aux producteurs : la première est la conservation dans des récipients en céramique comme le jarre, pithos… c’est une forme de conservation domestique. La seconde option est le silo. Après le stockage en sac, le silo consistait en une fosse en sol à embouchure rétrécie. Au 20ème siècle, le surplus de blé invendu a forcé l’adoption de la technique de stockage par silo, un système qui existe jusqu’à nos jours. Le plus haut silo de la terre est le Swissmill qui se trouve à Zurich, en Suisse.

Au Canada, le silo à céréales est déterminé par la loi sur les graines. En France, la législation prévoit des réglementations à cet effet. L’inertage céréales dans un silo, comme expliqué sur le site www.vitalac.eu , protège les céréales de l’humidité. Ce système de stockage est l’une des meilleures méthodes de conservation de produits. Simple à utiliser, il n’y a pas besoin de détasser, bâcher, débâcher… Mais le silo à tour existe en plusieurs catégories. Il y a le silo à fond plat, étant le plus courant pour le stockage des produits à long terme. Le silo à fond conique est plutôt utilisé pour des matières fluides et fragiles. Enfin, le silo modulaire est celui qui s’applique en zones urbaines. 

Choisir une entreprise connaissant les problèmes liés au silo

Pour bien concevoir son silo, en matière d’exploitation agricole, faire appel à un expert est recommandé. Le meilleur choix est une entreprise qui connait votre secteur d’activité et les risques qui y sont liés. En matière de silo tour, l’entreposage produit des poussières dangereuses qui entraînent, au moindre contact avec le feu, une explosion ou un incendie. D’autant plus que s’il y a fermentation, il y a un auto-échauffement. La mauvaise gestion entraîne toute sorte d’explosion. D’ailleurs, un effondrement a eu lieu à Blaye du silo de Semabla en Août 1997, causant 11 morts.

Ainsi, l’installation d’un silo tour doit faire l’objet d’une analyse de risques et de prise de mesures adaptées pour leur gestion. La conception d’un silo suit la réglementation relative aux installations spécialisées de stockage de produits industriels, de céréales … Une réglementation pour minimiser le dégagement de poussière, la pollution de l’eau, de l’air… tous ces points sont à prendre en compte par l’entreprise spécialisée. 

Le choix de construction d’un silo tour

Choisir le type de silo à mettre en place se fait en fonction de nombreux éléments. D’abord, il faut considérer la taille du terrain à disposition avant de se décider pour un silo vertical, horizontal ou cylindrique… Ensuite, le budget détermine la hauteur dont on peut se permettre, d’une dizaine de mètres ou d’une hauteur de plus de 30 mètres, ainsi que les matériaux de construction (bois, acier, béton..), le béton étant le plus choisi de part sa longévité et son endurance à plusieurs niveaux. Si le silo a un volume de plus de 5000 m3, il nécessite une déclaration, ou une autorisation en suivant la loi sur les grains et la prévention de l’empoussierement.